Valoriser le lait des éleveurs du Sénégal

Au Sénégal, 90% du lait consommé est importé sous forme de poudre, alors que 30% de la population (4 millions de personnes) vit traditionnellement de l’élevage et peut produire du lait. Les vaches sont nombreuses, mais leur productivité est très faible (0,7 litre par jour en moyenne), notamment du fait des conditions de sécheresse. Ayant un accès limité au marché, les éleveurs ne considèrent pas le lait comme une source de revenu. Traditionnellement, ils se séparent d’une tête de bétail pour faire face aux dépenses imprévues.

HA1H8020

Les éleveurs sont notamment présents dans la région de Richard Toll, au nord du Sénégal, où nous avons choisi d’implanter l’usine de la Laiterie du Berger. Nous avons mis en place un réseau de collecte du lait frais, deux fois par jour, auprès des éleveurs présents dans un rayon de 50 km autour de notre usine.

Les éleveurs trouvent dans leur collaboration avec la Laiterie du Berger un revenu régulier pour leur lait, revenu qui leur permet d’améliorer le quotidien et de faire face aux dépenses exceptionnelles (santé ou imprévus) sans avoir besoin de se séparer d’une bête de leur troupeau.

Nos équipes assistent les éleveurs pour les soins vétérinaires et l’apport d’aliment pour bétail durant la période de « soudure », ce moment où l’herbe se raréfie et contraint les éleveurs à la transhumance.

Plus largement, la Laiterie du Berger attire les programmes d’appui au développement de l’élevage dans la région, bénéficiant ainsi aux éleveurs.

La Laiterie du Berger et les yaourts Dolima contribuent ainsi à l’amélioration des conditions de vie de 800 familles d’éleveurs. 

SONY DSC

Parole d’éleveur

Sow-eleveur_th_128

Yero Mariem Sow, éleveur, « C’est la vente de lait qui me permet de subvenir à mes besoins »

« Avant la Laiterie du Berger, j’étais obligé de vendre mes vaches pour subvenir à mes besoins. Aujourd’hui c’est la vente du lait qui me le permet. Je vends 15 litres pour 3000 francs CFA par jour. Cela m’a permis de construire un enclos et d’y garder 20 vaches sur les 70 que je possède pour produire du lait. Elles sont mieux nourries, mon troupeau s’agrandit. »

Publicités